L’importance d’analyser son passé - Bruno LEspérance

L’importance d’analyser son passé

Peu importe d’où on vient, nous avons tous eu des éléments dans notre passé qui sont restés en nous.  Et parfois, ces choses sont plutôt des « bibittes ».  Ces dernières nous ont traumatisées ou encore créent des blocages ou même, nous ont changé la perception de la vie.  Donc, oui, il peut avoir des éléments du passé qui bloquent notre positivisme.

Bon, je l’admets, faire la paix avec son passé est une tâche extrêmement ardue.  Surtout que notre mémoire, en tant qu’être humain, est naturellement conditionnée à s’accrocher au passé.

Toi et moi sommes consciemment ou inconsciemment restés attachés à certaines expériences.  Veux-tu des exemples?  Intimidation, perte d’emploi, décès d’un proche, blessure, accident, violence d’un parent ou d’un conjoint et j’en passe!

Tu sais, se rappeler de ses expériences passées peuvent aider pour une courte période de temps, mais ramener ça encore et encore n’apportera rien à ta vie!  Aucune valeur!  Tu vis dans le passé!

S’accrocher à la souffrance et la douleur de ces expériences te met dans une boule de vibrations négatives.  Et de ce fait, tu te bloques aux émotions et aux expériences positives.

Si tu veux vraiment cheminer dans la vie et marcher vers une vie plus positive, faire la paix avec ton passé reste plus que primordial!  Donc, dans les lignes qui vont suivre, je te donne une petite méthode de travail avant de faire la paix avec ton passé! 😉


Révise toutes tes mauvaises expériences

Je vais être honnête avec toi.  Faire la paix avec son passé n’est pas facile!

Mais pour y arriver, ça te demande à réviser toutes les mauvaises expériences que tu as vécues.  Si je peux te donner un exemple, il y a quelques années, j’ai été invité à un party d’Halloween qu’un ami avait organisé.  Il y avait plusieurs personnes présentes dont une fille avec qui je m’attendais étonnement bien.  Elle m’a ajouté sur Facebook et on a continué de se parler.  

J’allais chez elle, mais peu de temps après, j’ai su qu’elle avait un enfant (au fait, ça ne m’intéresse pas de sortir avec des mamans.  Surtout quand je n’ai pas d’enfants moi-même).  Sauf qu’à part son physique et le sexe, rien ne m’intéressait, surtout que je me suis rendu compte comment elle était dépendante affective et manquait de confiance en elle. 

Sauf que je n’ai pas été assez bon pour mettre mes limites.  D’ailleurs, ça m’a préoccupé l’esprit pendant des mois et je n’ai pas trouvé sommeil pendant plusieurs nuits…  Donc, un jour, l’engueulade a pété : elle m’a avoué ses sentiments et à rajouter qu'elle comprenait pourquoi je n’attirais aucune fille, que j’étais un player malhonnête et que tout ça était de ma faute!

Je lui ai demandé le pardon et j’ai coupé les ponts.  Mais cette expérience m’avait causé une blessure car j’ai douté moi-même si j’étais fait pour être en couple et j’ai pensé que toutes les filles pouvaient péter une fuse comme elle me l’a fait.  Pire!  J’ai pensé que je faisais vraiment du mal…

Bref, tout ça pour dire qu’il te faudra aller dans tes expériences qui t’ont fait mal et de les regarder d’un air plus objectif : Qu’est-ce qui s’est passé?  C’est quoi ma responsabilité là-dedans?  Et autres questionnements.

Je ne te cacherai rien : ça se peut que tout ça te fasse revivre de la colère, de la peine ou de l’anxiété.  Mais sache que la douleur est temporaire.  Et c’est après que tu pourras mieux analyser le tout.


Accepte ce qui est arrivé

Refuser d’accepter ton passé te résigne à s’obstiner avec la réalité.  Quand tu penses à des choses comme « J’aurais tellement voulu être né dans une famille différente », tu ne t’aides pas toi-même!

Autre chose qui ne t’aide pas, c’est les fameux « J’aurais dont dû ».  Ou encore demander aux autres qu’ils « auraient dû »!  Dans les 2 cas, tu tombes dans le piège de te créer des attentes irréalistes.

Si je peux reprendre mon exemple de tout à l’heure, après ma rencontre un peu difficile avec cette demoiselle, j’aurais bien pu dire « Je n’aurais pas dû venir à ce party » ou encore « J’aurais dû mettre ça au clair dès le départ ». 

Mais saches que peu importe le nombre d’excuses que tu t’inventeras, ça s’est déjà passé.  Le passé ne se change pas.  De plus, sachez que tu peux en tirer une expérience de ça.  Dis-toi que tu avais ça à vivre.

Toute expérience vécue peut te donner une leçon quand tu acceptes ce qui est arrivé.  C’est le chemin vers la paix intérieure!


Trouve le bien dans ces expériences

Petite parallèle au paragraphe précédent.  Toute expérience vécue offre une leçon à tirer.  Je reprends mon exemple avec la fille.  Le fait que je me suis fait blaster  m’a fait comprendre que dès le début d’une relation, les choses doivent être mises au clair.  Est-ce que c’est juste du cul?  Est-ce que tu veux aller plus loin?  De plus, ça m’a fait comprendre que je devais mieux communiquer mes intentions.

C’est un exemple parmi tant d’autres.  Si tu fais une erreur au travail, ce n’est pas la fin du monde.  Ça te fait seulement comprendre d’être plus vigilant à l’avenir.

Autre exemple vécu : Je suis travailleur autonome dans la transcription/correction de textes.  Je corrige les textes pour le magazine SantéMag.  Un jour, l’éditeur m’envoie une copie à réviser et je la lis vite fait. 

Toutefois, quelques heures plus tard, il me renvoie un courriel avec une faute que j’ai manqué en rajoutant : « Comment ça se fait que ma graphiste a vu une faute que toi tu n’as pas vu?!?!!! ».  Je lui ai dit qu’il avait raison et que j’étais désolé.  Sur le coup de l’émotion, j’ai pensé que j’allais perdre le contrat!  Puis, j’ai laissé les choses aller.

3 semaines plus tard, il me recontacte pour corriger un autre texte.  Je lui ai fait et en même temps, je lui ai dit que j’étais désolé pour la dernière fois et s’il était fâché contre moi.  Il m’a répondu: « Mais non!  Je ne suis pas fâché.  C’est juste que les annonceurs soient plus exigeants quand ils veulent paraître dans un magazine et s’il y a une faute, c’est moi qui se fais donner un char de marde.  Je peux perdre le contrat pour ça. ». 

J’ai pris le temps de comprendre sa situation et je lui ai dit que j’allais être plus attentif à l’avenir.  Bref, toute expérience vécue a du bon car tu peux en tirer une leçon, même si sur le coup, ça te fait vivre des émotions négatives!


La question du pardon

Quand je parle de pardon, c’est des 2 côtés : autant à toi qu’à l’autre.  Saches que le pardon dépend toujours de toi.  Surtout dans le cas d’un conflit avec quelqu’un.

Tu sais, je ne suis pas parfait.  Malgré ma bienveillance, j’en ai blessé du monde dans la vie, plus que tu peux penser.

À un de mes emplois, j’avais tourné autour d’une fille pendant presque 2 ans en lui disant que je l’aimais, mais de son côté, ce n’était pas réciproque.  Sachant qu’elle avait déjà porté plainte pour harcèlement envers d’autres gars, j’avais très peur qu’elle me déteste, qu’elle porte plainte ou que son ex vienne me casser la gueule. 

Mais 2 semaines après qu’on aille eu un gros conflit à un party d’employés, je démissionnais et à ma dernière journée, je lui ai demandé le pardon pour ce que j’avais fait durant 2 ans.  Elle m’a accepté mes excuses, je lui ai offert une améthyste pour une protection future (oui, je crois au pouvoir des pierres!) et j’ai terminé la relation en bon terme avant de partir.

Encore, une fois, cette relation m’en a appris sur moi et j’ai trouvé le moyen de me pardonner en lui demandant justement le pardon.  C’est pas garantie que la personne peut te pardonner, mais si elle ne le fait pas, l’importe est que tu te pardonnes à toi-même et que tu fasses un pas vers le futur.


Conclusion

J’ai quand même parlé de pas mal de choses, mais revenons en arrière!

Tout d’abord, révise tes expériences passées, quitte à revivre des émotions désagréables.  Saches que ces émotions et cette douleur sont temporaires.  Par la suite, tu pourras mieux analyser le tout.

Ensuite, lâches prise.  Acceptes ce qui est arrivé.  Ça ne sert à rien de ruminer en te répétant « J’aurais dont dû ».  Tu avais ça à vivre pour en tirer une leçon.

Tire le bien de tes expériences.  Même si ça demande du temps et du travail, saches que ce que tu as vécu te donne la chance de t’épanouir et de grandir en tant qu’individu.

Finalement, trouve la force de te pardonner et de demander le pardon à l’autre si c’est applicable.  Peu importe la réponse de l’autre, le plus important est que tu sois en paix avec toi-même.

Je sais que ma façon de faire est radicale et limite cartésienne, mais saches que j’ai passé par des moments difficiles comme toi, mais peut-être pas les mêmes.  Saches que faire la paix avec ton passé demande de la volonté et également un choix de ta part.  Tu as vécu des choses pas trop agréables, mais tu mérites mieux maintenant.  Je peux te le garantir! 😉

Bruno

>