Comment mieux se donner le droit à l'erreur - Bruno LEspérance

Comment mieux se donner le droit à l'erreur

Précédemment, j’ai parlé du concept du Yin et Yang et de la recherche de l’équilibre.  J’ai d’ailleurs mentionné qu’avec cette philosophie, ça amène à faire le positif dans le négatif.  Et de ce fait, ça m’amène à parler d’un autre sujet super important quant à ta positivité : le droit à l’erreur!

Parce que oui, en ayant le positif dans le négatif, ça va t’encourager à voir que rien n’est parfait et que les erreurs sont plutôt des leçons de vie et des expériences que tu avais à vivre!

Vouloir la perfection et la performance

Par contre, c’est difficile d’admettre ses erreurs, non?  Ce n’est pas tout le monde qui peut faire preuve d’humilité!  Mais d’où ce besoin maladif d’être si performant et parfait?

À mon avis, c’est dû au psychologique et au passé!  Je vais donc te décortiquer tout ça et tu verras comment tout est relié!

Jusque où remonter la peur de se tromper?

La peur de se tromper peut remonter au passé.  Un enfant qui se fait chicaner souvent quand il commet une erreur va se mettre de la pression la prochaine fois qu’il fera quelque chose.  Pas par vouloir performer, mais plutôt par peur des représailles.  

Surtout que le cerveau d’un enfant se manipule plus aisément alors qu’à l’âge adulte, à cause du vécu, il deviendra plus rigide dans la façon de penser.  Comme plusieurs, il se peut que tu ailles vécu quelque chose dans le passé qui va alimenter une peur de te tromper, que ce soit en général ou dans un domaine spécifique.

Selon le psychologue Jean-François Vézina et l’essayiste Kathryn Schulz,  « Le souhait de quitter le monde constitue l’une des réponses récurrentes aux erreurs que nous commettons ».  Oui, j’ai dû la relire quelque fois avant de bien comprendre!  Cette phrase est issue de l’essai « Cherchez l’erreur » de Mme Schulz. 

En fait, cette citation signifie que c’est comme si faire une erreur revenait à nous faire perdre le visage et à nous faire perdre notre identité.  En conséquence, on ne veut rien savoir de l’erreur qu’on a commise.  Voilà que M. Vézina revient avec un mécanisme de défense très connu de la psychologie : le déni!

En vivant dans le déni, tu n’as pas conscience de ta faute et tu mets de côté tout ce qui rapporte à ça car ça prouve que tu es dans le tort.  Par orgueil, tu préfères ne rien savoir sur l’erreur que tu as faite car se faire confronter à ce qu’on fait de pas correct, ce n’est jamais agréable. 

Saches que les mécanismes de défense sont conçus pour créer une protection afin de protéger ton bien-être psychologique.  C’est extrêmement puissant comme phénomène!

D’ailleurs, la peur de se tromper peut conduire à une autre conséquence : l’inhibition.  Ou si tu veux, l’immobilisme.  Parce qu’en effet, tu as tellement peur de te tromper et de tout perdre que tu préfères ne rien faire. 

Toutefois, cette attitude cause des problèmes sur le bien-être personnel car ça te donne l’impression de ne rien accomplir.  Et tes bonnes idées peuvent se volatiliser et à la fin de ta vie, tu diras la phrase dont j’ai tant parlé concernant le passé : « J’aurais dont dû »…

Société et dépression

Sans être calé en sociologie, je peux te dire que quand tu mets plusieurs personnes ensemble qui ne veulent pas faire de faute, l’égo et l’orgueil embarquent.  Réunis, ces personnes veulent la perfection et la performance chez chacun car elles ne sont pas capables de la trouver chez elles (un autre mécanisme de défense).

Avec le temps, tout ce melting pot devient une société où il faut être performant!  Les plus « mauvais » se font facilement tassés et l’échec qui s’accumule conduit à la dépression!

En fait, 14% des Canadiens ont fait ou feront une dépression majeure au cours de leur vie.  C’est énorme!  Selon le sociologue Marcelo Otero, la dépression reflète les tensions que donne la société.

Le meilleur moyen de voir la pression de performance est au travail!  Tu ne fais pas l’affaire, alors, bye-bye!  D’ailleurs, le travail est l’endroit préconisé pour la réputation.  Car si tu performes pour plusieurs jours consécutifs, tu seras un employé modèle!  Mais je reviens avec la Law of Averages et le Yin-Yang, rien n’est parfait et les erreurs arrivent. 

Tu connais une mauvaise journée et ta réputation est en jeu!  Surtout au travail que chaque employé veut être promu et est à dépasser n’importe qui pour y arriver, quitte à faire des coups chiens ou des coups bas!

Avoir le contrôle sur soi

Oui, j’admets que de changer une société entière reste difficile.  Mais la méthode la plus facile pour commencer est de changer soi-même!

Mais tout ça commence par un travail personnel et notamment, ton passé.  D’où part cette peur de te tromper?  En regardant ça de façon plus objective, as-tu appris quelque chose?  Yin-Yang : le positif existe dans le négatif!  Il faut juste un peu de recul.

Tout est une question de perception.  Quand tu changes ta manière de voir les choses, ça change automatiquement la façon dont tu vis tes expériences. 

Si je peux reprendre mon côté geek, crois-tu que Tony Stark a réussi son armure d’Iron Man du premier coup?  Oh que non!  Il est passé d’une grosse bête peu mobile à un blaster qui le projette sur le mur, des bottes qui lui font défoncer le plafond de son manoir pour finalement avoir son armure qu’on connait aujourd’hui!  Je t’invite à visionner le premier Iron Man où tu peux voir ses nombreux essais!


Conclusion

Se donner le droit à l’erreur est primordial quand tu veux devenir positif.  Parce que constamment vivre dans le regret de t’être trompé va affecter tes hormones du bonheur dans ton cerveau et tu risques d’être à risque de déprime, voire même de dépression.

Encore une fois, ta peur des erreurs remonte à ton passé.  As-tu vécu des expériences dont tu amèrement regretté et que ça t’amène à vivre dans le déni, l’orgueil ou l’inaction?  Si oui, je t’invite à revoir mes conseils pour travailler sur ton passé.

C’est en faisant des erreurs qu’on apprend!  Rappelle-toi de ça!  De plus, si je peux me permettre, ce n’est pas parce que je te donne un livre sur le positif que tu deviendras 100% positif du jour au lendemain!  

En cours de route, il est fort possible que tu commets des erreurs dans ton attitude et que tu retournes dans ton pattern de négatif.  Mais c’est correct tout ça!  Tu en apprendras sur toi-même et tu pourras être mieux par la suite!

Mais une fois que tu auras appris à tirer une leçon des erreurs que tu fais, tu grandiras et ton orgueil deviendra humilité.  Et ça, c’est le plus beau cadeau que tu peux te faire!  😉

Bruno

>