Comment affirmer sa timidité et devenir confiant - Bruno LEspérance

Comment affirmer sa timidité et devenir confiant

J’ai une question un peu personnelle à te poser : Te considères-tu comme timide?  Gêné?  Ou encore, trouves-tu que les personnes gênées paraissent peu confiantes?  Je pourrais t’en dire long là-dessus parce que je me considère moi-même comme quelqu’un de timide.  Mais en même temps, j’ai confiance en moi!

Drôle de contraste?  Ça se peut!  Oui, les personnes timides ont une image stéréotypée du gars qui se promène les épaules baissées en regardant ses pieds et en ayant l’air malheureux.  Mais si je te disais que c’était bien d’être comme ça?  Tu peux être à la fois gêné, mais confiant!

Devenir timide, mais pas naître de même

J’imagine que tu as déjà entendu du monde dire : « Je suis gêné.  J’ai toujours été comme ça.  Je suis né de même ».  Bon, laisse-moi corriger quelque chose : on ne naît pas timide, on le devient!  Je sais pas d’où vient cette croyance populaire qu’on nait avec un trait de personnalité, mais c’est de la bullshit!  La personnalité se développe au fil des âges!

Maintenant que j’ai fait mon rôle de rééduquer les gens, c’est quoi être timide?  C’est une attitude qui se veut être réservé, se replier sur soi, peu exprimer ses idées, peu d’affirmation.  En fait, elle est souvent perçue comme négatif et associée à un manque de confiance.  Pour résumer tout ça, la timidité (ou la gêne) est basée sur la peur.

Les origines de la peur

Selon le psychothérapeute Gérard Louvain, la vraie origine de la timidité part directement de l’enfance (comme bien des choses finalement!).  Plus précisément, de la relation aux parents.  Parce que comme j’en ai parlé, tout est relié au passé et la famille reste la première école de la vie.

Si tu es assez vieux pour lire ces lignes, est-ce que tes parents t’ont déjà raconté comment ils auraient aimé faire telle chose dans la vie, mais qu’ils se considèrent trop vieux pour le faire?  Oui, oui!  Cette attitude arrive plus souvent que tu peux penser!  Encore là, si j’avais assez de connaissances en sociologie, je parlerais des Baby-Boomers et de la Génération X, mais je préfère me concentrer sur le psychologique!

Le psychologue Sigmund Freud a été un des premiers à parler de la projection, et notamment des parents qui projettent leurs propres rêves sur leurs enfants.  Ils se disent : « Là où j’ai échoué, mes petits réussiront ».

Exemples de la vie courante

La projection de nos rêves sur les enfants peut être faite de différentes façons.  Disons qu’un père a toujours rêvé d’être joueur de hockey professionnel, mais qu’il n’a jamais réussi (genre percer), il va inscrire son fils au cours pour « lui faire honneur ».  Donc en partant,  le paternel s’attend à un degré de performance élevé de la part de son gars.

Sauf qu’admettons qu’il ne performe pas comme le père veut,  on tombe dans le dénigrement systématique : « Allez, tu patines comme une roche! ».  Mais le problème est que le cerveau de l’enfant est très facilement influençable à cet âge.  Donc, le garçon va absorber tout le dénigrement de son père et peut-être de ses coéquipiers et de son coach.

Sans être un spécialiste en psychologie, je peux dire qu’un enfant est plus facile à manipuler et à influencer qu’un adulte.  Donc, il va faire l’association que de faire telle action va entraîner telle réaction chez les autres.  Dans ce cas-ci, jouer au hockey va amener le dénigrement de son père et des autres.  Donc, l’enfant va avoir peur de cette situation et probablement de toute autre situation semblable.

L’enfant ne cherchera pas à attirer l’attention sur lui parce qu’il a vu, par le passé, que ça ne va lui causer que dénigrement et humiliation.  Et c’est là que le repli sur soi et la timidité commence!

Les parents autruches

Pendant que le jeune développe un repli sur soi et une gêne, le parent se répète sans arrêt : « Quoiqu’il arrive, mon gars va réussir dans la vie! ».  Le seul hic, c’est que le parent se concentre tellement sur la réalisation de SON rêve à lui qu’il oublie l’état de son enfant et ne cherche pas à régler son problème de timidité et de confiance.  

Donc, oui c’est l’autruche!  Les parents préfèrent ne rien voir pour se préserver psychologiquement.  Mais bon, il ne faut pas leur en vouloir.  Avec le rythme de vie qu’ils ont, les parents ont bien le droit de penser à eux aussi.  Juste pas au détriment de leurs enfants.

Petite parenthèse sur la surprotection

Autre chose qui peut engendrer de la gêne chez l’enfant : la surprotection.  Être parent, c’est normal et ça développe aussi l’instinct parental et on veut s’assurer que le jeune soit en sécurité.  Toutefois, dépendant des parents, il peut arriver qu’ils surprotègent leurs enfants.  Soit en leur disant « de ne pas faire ci ou ça » parce que c’est dangereux et/ou qu’ils ne vont pas réussir.

L’ennui, c’est que ça va faire générer de l’anxiété chez l’enfant parce qu’il se dit que c’est dangereux et à cause de ça, il n’osera pas prendre de risques.  Résultat : il n’expérimente rien et peut avoir une faible confiance en lui.  Voire même plus d’anxiété parce que ses parents lui reflètent tous les pires scénarios possibles.

Être timide, c’est correct!

Maintenant que je t’ai fait un portrait des différentes causes de la timidité, laisse-moi te dire de quoi d’important : c’est correct d’être gêné!  Étant moi-même gêné, je peux te dire que c’est bien même!  En fait, comme je l’ai mentionné avant, la timidité est souvent associée à un manque de confiance.  Ce n’est pas du tout le cas!

Il y a une différence entre la gêne et être introverti et réservé.  La gêne, c’est de ne pas trop parler parce que ça te rend mal à l’aise.  Être introverti, c’est rester discret.  Mais être discret ne veut pas dire que tu n’as pas confiance en toi.  Dans une équipe de travail, une personne réservée va souvent apporter des idées très intéressantes, mais tout en voulant éviter d’être le centre de l’attention.

En fait, dans certaines situations, il peut arriver que ça te gêne davantage (ex. : parler à une fille que tu as spotté), mais même si ça te génère un sentiment de gêne et d’anxiété, ça ne veut pas dire que tu es automatiquement timide dans tous ou même peu confiant.

Affirmation de sa personnalité

C’est tout à fait possible d’être gêné et avoir confiance en soi.  C’est ici que je te donne quelques trucs pour mieux y arriver.  Le but ici est d’être conscient de qui tu es et surtout de l’affirmer.

  • Travailler sur ses forces : Même si tu es timide, ça n’empêche pas que tu as des forces ailleurs.  Que ce soit pour faire rire le monde, analyser une situation, écrire ou peu importe, tu sais que tu es bon dans quelque chose.  Développes cette force et tu pourras t’affirmer!

  • Couper les ponts nocifs : Quand vient le temps de s’affirmer, il se peut que tu ailles des mauvaises influences qui t’empêches de te développer et d’assumer qui tu es.  Efface-les de ta vie.  Tes influences vont t’aider à grandir.

  • Sortir de sa zone de confort : Oh my God que j’en ai parlé!  Oui, ça se peut que ça te gêne, mais quand tu veux vraiment quelque chose, tu as le choix de foncer ou de rester dans ta zone de confort.  Mais n’oublie pas qu’une fois le grand saut fait, ta zone va s’agrandir!

Conclusion

Donc, comme j’ai parlé de pas mal de choses, résumons!  La timidité provient de la peur qui est générée durant l’enfance.  Donc, ça commence avec la relation des parents qui surprotègent (résulte à une anxiété et une baisse de confiance) ou projettent leurs rêves manqués dans leurs enfants qui peut mener un dénigrement systématique si le jeune ne réponds pas aux attentes.

Mais être timide et être réservé, ce n’est pas la même chose!  Une personne réservée peut avoir confiance en elle sans nécessairement faire un centre de l’attention de lui-même!  Il peut développer sa confiance en misant sur ses forces, en sachant ce qu’il aime et en faisant la paix avec son passé!

Au final, ce n’est pas parce que tu es gêné que tu ne puisses pas te développer.  C’est simplement une question de savoir ce qu’on aime faire.  Alors, aujourd’hui, ne sois pas timide d’être timide!  Tu peux quand même être confiant et avoir une bonne estime!

Si jamais tu veux en apprendre plus sur la timidité, je t'invite à te procurer mon livre Le Guide Ultime de la Confiance en soi.

Bruno

>